savoir et technique... (19/10/12)

L’idée d’une  transmission des savoirs est battue en brèche au profit de celle d’apprentissage des techniques.

 La profusion des objets technologiques n’y est sans doute pas étrangère, tant il est vrai qu’aucun savoir n’est particulièrement indispensable à leur maîtrise : essayez de trouver un mode d’emploi pour un téléphone portable ou pour un ordinateur…

Si le savoir implique la prise en compte de la limite et de l’aspect symbolique du rapport au réel, la technique s’en émancipe au profit d’une jouissance immédiate qui « désengage » le sujet : pas de prise de risque, pas de référenciation, quelle qu’elle soit, mais l’expression d’un pouvoir immédiat jouissif au point qu’il en devient addictif.

Le geste technique est répétable à l’envi et il a cela de particulier que sa maîtrise procède paradoxalement du social : l’absence de cette même maîtrise prise comme connaissance partagée, reconnaissance même, a tôt fait de générer de la discrimination.

Les adolescents n’en sont pas dupes lorsqu’ils revendiquent leur droit à posséder le dernier objet technique en vogue.

La technique est devenue le vecteur de cette forme d’hédonisme consumériste qui caractérise notre époque, époque qui ne valorise en rien la détention et l’échange de savoirs et qui semble bien embarrassée face à l’acte d’éduquer comme à celui d’enseigner.

En soi, que l’objet technique soit un vecteur de sociabilisation, l’idée peut paraître séduisante, mais il semble que le dit objet soit engagé sur une tout autre voie, à savoir celle de la répétition du même et de la forclusion. Essayez de priver un temps plus ou moins long notre nouveau sujet de la fascination d’un écran, et je pense que le résultat ne se fera pas attendre…

Le plus étonnant c’est que nous semblons nous engager dans une technicisation des savoirs qui consiste à transférer à la machine la capacité à les générer. Il reste encore des concepteurs me direz-vous, mais jusqu’à quand ?

 

Marc Bozec.



19/10/2013
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres