Chat mort, vivant?(11/01/13)

Chat mort, vivant ?

 

Simulacre et indécidabilité sont parmi les paradigmes de nos sociétés occidentales. Ajoutons à cela virtualisation et fragmentation et nous aurons saisi l’essentiel des ressorts de la machine.

Si la radicalité s’impose sur un mode réactif, émotionnel et pulsionnel, il en est tout autre de la prise de position réfléchie, de l’expression de singularités, de quant à sois assumés.

Faute d’un réel point de vue et d’une intentionnalité inscrite dans les temps à venir, c’est le simulacre (et le simulacte) qui l’emporte.

Il en va ainsi comme du chat de Schrödinger qui peut être à a fois mort et vivant. Pourtant il va de soi qu’il est soit mort soit vivant comme il va de soi qu’il nous faut nous « commettre » dans une réponse telle qu’elle soit ou bien nous taire.

La virtualité a cela de pratique qu’elle propose l’alternance, voire la concomitance des deux états.

Somme toute, nous vivons une époque de possible chat mort /vivant sans qu’il soit possible pour autant de choisir l’ordre du binôme.

Cela revient aussi à dire que la fuite éperdue informatisée à laquelle nous sommes livrés ne nous met pas en mesure de faire le choix de choisir.

Bien au contraire, il semblerait qu’elle nous en dispense.

J’avoue nourrir de sérieux doute sur le fondement de l’engouement présidentiel pour le tout informatique en matière d’éducation…

Ne nous tromperons nous pas d’outil pour tenter de lire le monde et résoudre nos crises ?

Quoi qu’il en soit, le monde n’est pas près de se livrer et ce, qu’elle que soit le mode d’investigation choisi.

 

Marc Bozec.

 

Ps : L’étape suivante sera-t-elle celle du «  chat beurré » en lévitation rotative ? Voir à ce sujet cette drôle de vidéo :

 

http://www.youtube.com/watch?v=KdrK5qwqoqY



11/01/2013
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres