Pisa, ça balance...

Un rapport quantificatif dont la divulgation n ‘est pas sans rappeler celle de la cotation des pays par la Standard and Poors…

La question qui se pose est de savoir quel est l’intérêt d’un tel classement ? A quoi bon savoir qu’un pays obtient de meilleurs résultats qu’un autre quand au bout du compte on n’interroge pas les conditions d’enseignement et que l’on n’associe pas les résultats aux pratiques d’une culture?

La France, elle, s’illustre particulièrement en matière de simulacre : le mammouth de l’éducation nationale s’est depuis bien longtemps mué en poulpe ou en autruche selon le point de vue que l’on adoptera. On y excelle dans l’art du camouflage, du « mercurochrome sur la jambe de bois » eût dit un certain Coluche. On y enseigne dans des conditions qui n’ont guère changé depuis cinquante ans : classes surchargées, rythmes scolaires ineptes, manque d’enseignants au regard des élèves en difficulté. Mais, on réforme à tour de bras : reste à savoir quel grain il reste à moudre ?

La solution en vogue à l’école ces derniers temps consiste à désacraliser l’écrit, à encourager le débat et la négociation, à alléger l’effort, à materner l’élève en le leurrant sur des compétences parfois bien fumeuses.  La ministre actuelle évoque à nouveau une école élitiste  de l’exclusion et du déterminisme social. Force est de constater que les réformes passées n’y ont rien changé….

N’oublions pas que notre temps est, par delà celui du simulacre, celui de la plainte, du victimat, de l’affect et de l’excitation. L’école n’y échappe pas, et c’est bien dommage. On y trouve de plus en plus d’enseignants en recherche de légitimité qui se  produisent, comme ils produisent du cours, du document à flux tendu. Les élèves ont sans doute bien du mal à s’y retrouver quand le paradigme relève de la consommation éperdue des supports pédagogiques, de soi, des autres. Il devient difficile d’y prendre son temps, sans doute parce que ce temps de l’affect est aussi celui du déni et de la fuite… Si en plus on ne se trouve pas être un des éléments internationaux les mieux cotés en bourse !

 

M Bozec.



11/12/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres