Langage (14/02/17)

Qu’en est-il du langage ?

Il y a matière au questionnement face à son appauvrissement et à l’usage qui en est fait. Il semble perdre peu à peu de ses fonctions symbolique et poétique au profit de l’expression réductrice d’une adhésion à la simulation, à la parodie de la réalité et à ses modèles réducteurs. Cet appauvrissement concourt à dire l’équivalence de toute chose, l’égalité de tout propos, notions placées sous l’hégémonie du positif (en tant qu’éradication du négatif) qui caractérise notre époque.

Somme toute la réalité nous ennuie (et le don qui nous en est fait nous renvoie à l’idée d’une insupportable dette,) et quoi de mieux pour s’en débarrasser que de la réduire à portion congrue par le truchement d’un langage minimal. Il en va de même de l’autre réduit lui aussi à l’assentiment distant du propos tenu : c’est une sorte de « twitérisation « du langage, lequel s’inscrit dans une immédiateté passionnelle et dans un flux ininterrompu placé sous le sceau de l’indétermination, de l’indistinction et de la fragmentation tout azimut.

 

Le plaisir, la jouissance du bon mot, fruit d’une éducation, d’une curiosité gratuite a fait son temps, et cela justement parce que cela demande du temps. L’impératif est à l’immédiateté, au surgissement, à la stimulation et à l’excitation : guère de place dans cet espace pulsionnel pour le mot choisi qui permet de poser son propos et de prendre le temps de le faire comprendre, de la partager.  Nous sommes en plein déni de l’échange qui procède du don et du contre-don.



L’issue, sous couvert de la revendication à la singularité, est d’arriver  à la répétition du même, d’un même unique psalmodié à l’infini : ainsi en aurons-nous fini avec cette réalité dont l’inintelligibilité fut à l’origine du langage. Le singulier sera alors lorsqu’il ne restera plus qu’un seul mot dont on peut penser qu’il sera imprononçable…

 

Marc Bozec.



14/02/2017
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres